Presse de découpe automatique

La presse de découpe automatique permet de découper et de gaufrer toute sorte de matière (papier, carton plastique,…..).

La presse de découpe automatique se compose de quatre éléments principaux :

  • Un margeur de feuilles à découpées.
  • Une presse de découpe verticale.
  • Un groupe de décorticage de déchet.
  • Une réception de feuilles découpées.

sur la presse de découpe automatique, le chargement du margeur peut être effectué de différentes manières, le but final étant de faire monter des feuilles une à une afin de les découper. Un margeur de feuilles est équipé d’un plateau de montée de pile motorisé et d’une tête équipée de ventouses de préhension. Dans l’ordre la feuille est soulevée par un groupe de ventouses arrières afin de la décoller de la pile de feuilles puis aspirées par un second groupe de ventouse qui par un mouvement de translation permettent d’envoyer cette feuilles sur une table de marge équipées de cordons.

Ce mouvement au final permet d’obtenir une nappe de feuilles continue sur la table de marge. L’ensemble des mouvements de la machine est parfaitement synchronisé. Une fois la feuille sur la table de marge, celle-ci va jusqu’à des taquets frontaux qui provoque un arrêt très bref de la feuille. Les taquets frontaux ont la possibilité d’être réglés, de cette manière on peut choisir la position géométrique de la feuille dans la pince.

Au moment de ce bref arrêt, la feuille est aussi rectifiée latéralement pour obtenir la position désirée de la feuille avant de la découper.  La machine dispose de sept barres de pinces qui permettent le transport de la feuille poste après poste, la feuille est prise par une barre de  pince au moment du bref arrêt de celle-ci lors de la correction géométrique de la feuille, puis la feuille est conduite sous la presse de découpe.

La presse de découpe se compose d’un plateau inférieur mobile et d’un plateau supérieur fixe. La partie supérieur permet d’équipé la machine d’une forme de découpe qui est installée dans un châssis. Ce châssis est  sorti de la machine afin de l’équipé de l’outil de découpe. Il sort sur des bras externes muni de roulement, le mouvement est ergonomique. Le plateau inférieur est appelé marbre de découpe, il est équipé d’une tôle de découpe d’une très grande dureté. Il est aussi réglable en hauteur, ce qui permet de choisir le bon rapprochement des plateaux de manière à découper totalement la feuille.

Le rapprochement des plateaux s’appelle aussi la pression de découpe. La barre de pince munie de la feuille s’arrête juste après le marbre de découpe, un bref arrêt se produit de nouveau puis la feuille est découpée. Après la découpe la pince amène la feuille dans le groupe de décorticage. Le décorticage permet de retirer de manière automatique les déchets résiduels après la découpe.

La feuille s’arrête un bref moment sur une planche centrale qui est le négatif de la forme de découpe, elle est évidée de manière à éjecter les déchets par le bas. Une forme supérieure descend sur la feuille, elle est équipée d’outils qui emboutissent les déchets de manière à les faire descendre dans un bac de déchet. La feuille redémarre puis est lâchées sur un plateau de réception qui descend automatiquement au fur et à mesure de l’arrivée des feuilles, à chaque lâché de feuilles ces dernières sont tassées latéralement et frontalement de manière à obtenir des piles de matières finies parfaitement droite.